Menu déroulant

Rubrique Témoignages 

En attendant GALILEO…

La Terre mesurée depuis l’Espace : de DIAPASON (1966) à JASON (2001), la contribution française

Michel LEFEBVRE, Ingénieur CNES (e.r.), François BARLIER astronome titulaire, CERGA - Janvier 2006

D'après l'article paru dans la revue Navigation Volume 51, n° 202, Avril 2003 Page 35 à 81, que nous remercions pour l'autorisation de publication.

Partie1

Prologue

En attendant GALILEO

Une conclusion partielle : la contribution décisive du secteur spatial

Partie2

Itinéraire dans l’histoire

De DIAPASON à DORIS, TOPEX-POSEÏDON et JASON-1

En 1957, la Terre, planète mal connue ?

De la géodesie à la géodesie spatiale : phase exploratoire 1965-1970

Partie3

Itinéraire dans l’histoire

La période de maturation : 1970-1980

Les acquis à conforter, une nouvelle maturité (1980 – 1990) 

TOPEX – POSÉÏDON (DORIS) : un parcours complet

Réseaux et liens : autres contributions du GRGS

Partie4

Conclusion

Épilogue

Remerciements

Bibliographie

Annexe1

Annexe2

Annexe3

Résumé

La possibilité d’utiliser des mesures effectuées sur des satellites a amené une révolution de la géodésie. La précision avec laquelle on connaît divers paramètres s’est améliorée de plusieurs ordres de grandeur, la variation dans le temps de ces paramètres peut être connue, l’ensemble de la Terre peut être étudié avec les mêmes performances. L’article résume quarante ans de recherches, de projets et de collaboration en ce domaine, en particulier le rôle d’un GRGS (Groupe de Recherches en Géodésie Spatiale).

Abstract

The use of measurements of satellite tracks or using satellite borne instruments has brought a revolution to geodesics. The accuracy of the values of various parameters has been improved by several orders of magnitude, the evolution with time of the parameters can be evaluated, the whole Earth can be studied with uniform performances. The paper summarizes fourty years of research, projects and collaborations, and particularly the role of GRGS (Groupe de Recherches en Géodésie Spatiale).