Qu'est-ce que la biologie marine ? : De la biologie marine à l'océanographie

Michel Glémarec

Éditions Vuibert

 

Présentation du livre

L'exploitation raisonnée des ressources de la mer est un enjeu international dont on trouvera ici l'exposé à la fois scientifique, documentaire et historique. Coûteuse, l'étude du milieu océanique a toujours dépendu des monarques ou des gouvernements, suivant leur volonté d'étendre leur pouvoir sur les mers. La France fut ainsi présente sans interruption de 1766 à 1840 grâce à ses grands marins, accumulant les connaissances et enrichissant les collections du Muséum national d'histoire naturelle. Quand on s'avisa de rechercher l'origine de la vie dans les océans, les évolutionnistes (Lamarck, Darwin) comme les tenants du fixisme (Cuvier) s'appuyèrent tous sur la biologie marine pour faire triompher leurs idées respectives ! L'océanographie biologique ne deviendra toutefois une science à part entière qu'au début du XXe siècle. Entre les deux guerres, ce fut Monaco qui finança les grandes recherches océanographiques puis, après la Seconde Guerre mondiale, la France devint le pays pionnier de l'exploration sous-marine. Abordant le fonctionnement des écosystèmes, l'océanographie biologique fait désormais le lien entre l'écologie terrestre et les autres disciplines de l'océanographie.

Biographie de l'auteur


Michel Glémarec a enseigné la zoologie et l'écologie marines, la biogéographie et l'histoire de l'océanographie. Responsable de la formation des chercheurs en océanographie biologique à l'université de Bretagne occidentale, il y a dirigé le laboratoire d'océanographie biologique du CNRS. Il a notamment étudié les processus de dégradation et de restauration des écosystèmes perturbés : marées noires et milieux portuaires. Auteur d'une centaine d'articles de recherche, il est co-auteur d'un ouvrage, Bioévaluation de la qualité environnementale des sédiments portuaires et des zones d'immersion (éd. Ifremer, 2003) et des Cahiers d'Habitats côtiers, Natura 2000 (La Documentation française, 2004). Directeur de l'Ifremer puis de l'Institut océanographique de Paris, professeur émérite à l'université de la Méditerranée à Marseille, membre de l'Académie des sciences et de l'Académie de marine, Lucien Laubier a préfacé ce récit historique qui est aussi un livre de synthèse sans équivalent.

 

Fermer la fenêtre

 

Page d'accueil