Club des Argonautes,le changement climatique et le rôle de l'océan, l'observation océanique, l'énergie des mers
 
Climat, une planète et des hommes

Présentation du livre

 

Blog  :

Errata

Informations climat

Bibliographie

Commentaires des lecteurs

Déposer un commentaire

 

Extraits du livre :

 

Sommaire et auteurs  

 

Présentation - Erik Orsenna -

 

Avant-propos - Pourquoi ce livre ? Bruno Voituriez - Président du Club des Argonautes

 

Point de vue de Michel Rocard et d'Alain Juppé

 

Communiqué de presse

 

Climat :
une planète et des hommes

Quelle influence humaine
sur le réchauffement climatique ?

 

Information climat

 

Lundi 9 décembre 2013

 

Au mois de novembre, Le GIEC a publié la version définitive du Ier volet de son cinquième rapport d'évaluation sur les changements climatiques et leurs évolutions futures.

Il s'agit du rapport du Groupe 1 sur la physique du climat et comme dans les rapports précédents (le dernier date de 2007), il traite de l'ensemble des aspects scientifiques du système climatique et de son évolution.

Ce rapport  résulte de l'analyse de tous les travaux publiés depuis 2007 et présente tous les points de vues et toutes les incertitudes.

 

Trois autres documents seront publiés d'ici octobre 2014 : les impacts, les vulnérabilités et l’adaptation (volume 2), l’atténuation du changement climatique (volume 3) et le rapport de synthèse de l'ensemble des volumes.
 

 

 

 

Que faut-il retenir de ce premier volume ?

 

Le réchauffement global est confirmé.

On a observé, sans équivoque, une augmentation de la température moyenne du globe qui est estimée à 0,85° (à plus ou moins 0,2° près), de 1880 à 2012.
Bien d’autres indicateurs que la température globale confirment le réchauffement mondial : mesures locales de la température, changements observés de systèmes physiques et biologiques cohérents avec les augmentations locales de température, fonte des calottes glaciaires et des glaciers sur tous les continents et à toutes les latitudes, diminution de l’enneigement dans l’hémisphère nord, fonte de la banquise, élévation du niveau de la mer (3 mm par an). Pour la première fois, un chapitre entier a été consacré à l'océan.

 

L'origine anthropique est plus que probable

L’observation systématique de l’atmosphère montre de façon incontestable une augmentation, depuis un peu plus d’un siècle, de sa teneur en Gaz à Effet de Serre.
Le nombre de molécules de CO2 dans l'air est passé de 280 ppm en 1850, avant le début de l’ère industrielle à 400 ppm aujourd'hui.
Pour en savoir plus, voir la fiche de synthèse de Michel Petit publiée sut le site de l'Institut Océanographique

 

Dans les scénarios définis en 2000 (SRES pour Special Report on Emissions Scenarios), les émissions supposées étaient déduites de scénarios de développement socio-économique, élaborés par les prospectivistes

Les concentrations de gaz à effet de serre, calculées à partir de ces émissions induisent un changement climatique qu’évaluent les modèles. Six de ces scénarios ont généralement été retenus pour illustrer les différentes évolutions possibles du climat. Les évaluations correspondantes du changement climatique ont été ensuite utilisées pour déterminer les conséquences de ce dernier et les possibilités de s’y adapter.
Ce processus séquentiel présente l’inconvénient de s’étaler sur un grand nombre d’années.
Pour prendre en compte des scénarios d’émission correspondant à des mesures volontaristes de réduction des émissions envisagées, le Giec a adopté pour préparer son prochain rapport une approche différente, fondée sur le choix d’un nombre limité d’évolutions des concentrations, prises parmi celles utilisées par des scénarios existants qui intègrent de façon cohérente une évolution socio-économique, des émissions, des concentrations, des évolutions du climat et de leurs conséquences.

Ces nouveaux scenarios sont appelés : Representative Concentration Pathways (RCPs) qu’on peut traduire par «Évolutions représentatives des concentrations».

Voir publication du site.

 

Mercredi 19 juin 2013

 

La marche accidentée vers le réchauffement du climat

 

les émissions de gaz carbonique continuent de croître, de telle sorte que la concentration de ce gaz vient de dépasser les 400 parties par million (ppm).

Pourtant, depuis une dizaine d’années, la température moyenne globale reste parmi les plus élevées jamais observées, mais n’a pratiquement plus augmenté. Lire la suite.

 

Vendredi 26 avril 2013

 

Échéance du protocole de Kyoto

De belles paroles ne suffisent pas à éviter un bouleversement du climat de notre planète. La démarche suivie dans la définition des trajectoires future. Lire la suite

 

Mercredi 30 janvier 2013

 

L'année 2012 au palmarès des années les plus chaudes depuis 1880.

Analyse des indices climatiques de 2012. Lire la suite.

 

Mercredi 15 février 2012

 

Les chercheurs français et la modélisation du climat :

Le CNRS, Météo France, le CEA, l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) et l'université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines ont présenté à la presse, le 9 février 2012, les travaux de leurs équipes de recherche sur la modélisation du climat. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre général de l'effort international de l'étude du changement climatique dont le bilan sera dressé dans le prochain rapport du Giec. La partie de ce rapport relative à la science du climat sera approuvée sous sa forme définitive en septembre 2013.


Pour faciliter la comparaison entre toutes les résultats des divers modèles, ces derniers font appel aux quatre mêmes scénarios d'évolution des facteurs affectant le climat qui ont été choisis pour être représentatifs des diverses évolutions possibles suivant l'ampleur des réductions des émissions de gaz à effet de serre qui seront réalisées. On les désigne, en anglais, sous le nom de "Representative Concentration Pathways" qu'on peut traduire par "Évolutions représentatives des concentrations". Ces scénarios constituent une mise à jour de ceux du rapport spécial de 2000, précédemment utilisés et présentent par rapport à ces derniers une plus grande souplesse d'emploi dans la modélisation du climat, de ses conséquences et de sa mitigation.

 

Pour en savoir pus :

Dossier de presse du CNRS

News : « Representative Concentration Scenarios » : La nouvelle approche du Giec.

 

Vendredi 29 octobre 2011

 

Un prix de 10 000 $ a été attribué a John Cook, auteur de ce site de réfutation des arguments des climato-sceptiques :

Les arguments des sceptiques (ou climatosceptiques) et ce que la science en dit

 

John Cook a également mis au point un "bot" (robot sur Internet), qui détecte automatiquement les contre-vérités sur le climat et diffuse des rectificatifs !

 

 

Jeudi 28 juillet 2011

 

La semaine du 18 au 25 juillet aura été en France importante sur le plan du changement climatique lié à l’activité humaine

Une importante réunion s’y est tenue, dans le cadre de la préparation du 5ème rapport du Giec (Groupe international d’experts sur le climat) dont l’approbation s’échelonnera sur 2013, 2014 : les auteurs principaux (Lead Authors) responsables des divers chapitres du groupe de travail n°1 qui traite de la science du climat ont tenu leur deuxième réunion de travail à Brest cette semaine. Jean Jouzel, vice-président de ce groupe de travail a fait un bilan de cette réunion

Les changements climatiques à attendre ont été jusqu’à ce jour confirmés et dépendent beaucoup des régions concernées, région arctique, Afrique, Asie, Europe, … Le ministre de l’environnement, Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, a présenté en conseil des ministres le mercredi 19 juillet 2011, un ensemble de mesures pour la France favorisant l’adaptation à ces changements annoncées (eau, aménagement du territoire, agriculture, santé, forêt,…).

 

Mercredi 23 février 2011

 

Ces derniers jours, voilà ce qu'on pouvait lire et entendre dans les médias :

 

"Inondations et réchauffement : le lien est démontré".

 

C'est un fait, les phénomènes extrêmes se sont multipliés et intensifiés dans les dernières décennies. Nous avons tous en mémoire les fortes inondations qui ont ravagé le Pakistan, l'Australie, le Brésil...et les gigantesques incendies au Portugal et en Russie...

De là a en déduire un lien avec le réchauffement climatique, il y a un pas que la grande presse s'est empressée de franchir,  suite à la publication de deux études dans Nature.

 

Le premier papier de P. Pall de l'université d'Oxford et de ses co-auteurs a étudié un évènement isolé, les inondations du Pays de Galles et d'une partie de l'Angleterre à l'automne 2000 qu'ils ont cherché à reproduire par modélisation.

Dans le deuxième papier, F. Zwiers de l'université de Victoria au Canada et ses co-auteurs sont partis de l'observation des précipitations extrêmes sur une large part des terres émergées de l'hémisphère Nord, entre 1951 et 2003 et les ont comparées à des modèles climatiques prenant en compte l'augmentation des gaz à effet de serre.

 

Ces deux études sont partielles et ne peuvent constituer une démonstration de la relation causale entre le changement climatique et l'intensification des phénomènes extrêmes. 

Les incertitudes qu'elles mentionnent ne pourront être levées que par de nombreuses autres études, et hélas, par de nombreux autres évènements extrêmes, les corroborant ou les infirmant.

 

Les spécialistes du Club des Argonautes appellent à la prudence et mettent en garde, ceux qui pour faire du sensationnel, tirent des conclusions trop hâtives.

 

http://www.nature.com/news/2011/110216/full/470316a.html

http://www.realclimate.org/index.php/archives/2011/02/going-to-extremes/#more-6887

 

Jeudi 20 janvier 2011

 

L’année 2010 fut l'une des deux années les plus chaudes sur Terre depuis 1880.

Voir l'article : "L’année 2010 : un excellent cru pour appréhender la complexité climatique"

 

Samedi 28 mars 2010

 

Réponses aux arguments de ceux qui doutent de la réalité d’un changement climatique anthropique.

Ce document, écrit par Michel Petit avait pour objet de répondre aux arguments invoqués par les "climato-sceptiques" qui militent contre l’existence d’un changement climatique lié aux activités humaines. Il est à l'origine de la publication du livre : apporter à un large grand public, des réponses précises sur les mécanismes complexes qui régissent la Terre et son climat, en s’appuyant sur l’état actuel des connaissances scientifiques.

 

Mars 2009

 

Science et éthique dans le réchauffement climatique global 

Conférence invitée de George Philander présentée à la "8th World Conference of the International Association of Refugee Law Judges" qui s'est tenu au Cap en Afrique du Sud, du 28 au 30 janvier 2009 

Traduction et adaptation de Jacques Merle 

 


Warning: include(../down.php): failed to open stream: No such file or directory in /htdocs/public/www/livreclimat/infoclimat.php on line 310 Warning: include(../down.php): failed to open stream: No such file or directory in /htdocs/public/www/livreclimat/infoclimat.php on line 310 Warning: include(): Failed opening '../down.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/php:/usr/share/pear') in /htdocs/public/www/livreclimat/infoclimat.php on line 310