Climat une planète et des hommes

« Nous sommes tous concernés et acteurs du climat »

S’interroger sur le « temps qu’il fait » ?
Le début de l’hiver a été particulièrement froid en France cette année, des inondations catastrophiques affectent l’Australie, des feux de forêts ont dévasté les environs de Moscou l’été dernier. On pourrait ainsi citer de nombreux autres événements météorologiques extrêmes ayant récemment affecté un pays ou un autre. Il est tentant d’en rendre responsable le changement climatique provoqué par les activités humaines ou à l’inverse considérer que certains de ces événements prouvent que le changement climatique lié aux activités humaines, qu’on se refuse à admettre, n’existe pas.
Toutes les conclusions tirées d’événements isolés n’ont aucun sens dans la mesure où le système climatique mondial oscille et continuera à osciller naturellement sous l'action des interactions entre océan et atmosphère, comme les phénomènes El Nino-La Nina, et l’oscillation Nord Atlantique. Seules des moyennes sur l’ensemble du globe et sur plusieurs années sont significatives si on s’intéresse à une évolution mondiale sur des dizaines d’années.

Un réchauffement climatique attesté
Cette évolution climatique est par contre effectivement mise en évidence par l’analyse des températures enregistrées sur toute la Terre : la température moyenne a augmenté de près de 0,8°C depuis la moitié du 19ième siècle. De plus, des phénomènes attestant d’une évolution du climat se multiplient depuis une cinquantaine d’années :

  • le volume mondial des glaces diminue,

  • le niveau moyen des mers augmente d’environ 3mm par an,

  • les dates de vendange sont de plus en plus précoces (3 semaines en Bourgogne),

  • le domaine d'implantation des espèces végétales telles que le hêtre s'étend vers le nord et en altitude, etc.

Comment peut-on mettre en doute l’influence humaine sur ce phénomène !
Les activités humaines ont provoqué une augmentation observée, sans aucun doute possible, de la concentration atmosphérique en gaz dits à effet de serre (GES). Cette augmentation isole davantage la planète et réduit donc la quantité de chaleur qu'elle perd, elle ne peut donc que devenir plus chaude. Il est naturel qu’on observe un changement climatique, il serait même incompréhensible qu’il en aille autrement.

Tant que les émissions de ces gaz continueront, le réchauffement de la planète continuera, avec des conséquences sociales de plus en plus sévères.

Il faut agir dès aujourd’hui…
Les réunions annuelles de la conférence des parties à la Convention de Rio (1992) sur le climat cherchent à obtenir un accord sur une réduction mondiale des émissions de gaz à effet de serre.
La dernière d’entre elles, celle de Cancun en décembre 2010 a été partiellement couronnée de succès : elle a formalisé l’accord esquissé à Copenhague, un an plus tôt, sur la valeur de 2° comme le maximum admissible de l’augmentation de la température moyenne mondiale. Elle n’a pas pour autant réussi à concrétiser cet objectif en termes d’accords internationaux de réduction des émissions.

Il n’en reste pas moins que, comme l'observe Erik Orsenna, tout retard dans la"correction de trajectoire" de nos émissions de GES rendra les choses plus difficiles et plus coûteuses pour nos enfants et petits enfants. Chacun de nous doit se convaincre qu’en tant qu’électeur et consommateur, il peut contribuer à limiter l’ampleur du changement climatique anthropique globalement néfaste et perturbateur.

26 chercheurs répondent aux grandes questions que chacun se pose….
 



Mise en vente le 20 janvier 2011

 



CLIMAT :
UNE
PLANÈTE ET DES HOMMES
 

 

QUELLE INFLUENCE HUMAINE SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ?

 

« Voici le livre que nous étions beaucoup à attendre. Car il répond à la question clé de notre avenir : quelles conséquences les activités humaines ont-elles sur le climat de la Terre ? »
Erik Orsenna, de l’Académie française


Alors que le changement climatique nous concerne tous, la virulence des débats nous étonne. Pourquoi le doute, voire la méfiance, se sont-ils installés face à la réalité du réchauffement climatique et de l’influence des activités humaines sur ce phénomène ? Comment les « climato-sceptiques » sont-ils allés jusqu’à remettre en cause des faits établis et faire passer les chercheurs du Giec pour des imposteurs ? Chacun d’entre nous a besoin d’informations objectives pour se forger sa propre opinion. À l’initiative du Club des Argonautes, 26 chercheurs français de renom international ont décidé, avec cet ouvrage, de répondre à cette attente légitime.

Ce livre, présenté par Erik Orsenna et Michel Petit, apporte des réponses précises sur les mécanismes complexes qui régissent la Terre et son climat, en s’appuyant sur l’état actuel des connaissances scientifiques. Il dresse un véritable bilan de l’impact des activités humaines sur le changement climatique et de tout ce qu’il est possible de faire pour en limiter l’ampleur. C’est une condition pour, qu’aujourd’hui et demain, les hommes puissent continuer à vivre sereinement sur leur planète.

Un ouvrage collectif sous la direction de Michel Petit et Aline Chabreuil, avec Pierre Bacher, Édouard Bard, François Barlier, Pierre Bauer, Yves Coppens, Yves Dandonneau, Jean-Pierre Dupuy, Yves Fouquart, Jean-Claude Gall, Alain Gioda, Stéphane Hallegatte, Sylvie Joussaume, Robert Kandel, Jean Labrousse, Michel Lefebvre, Emmanuel Le Roy Ladurie, Hervé Le Treut, Valérie Masson-Delmotte, Sandrine Mathy, Jacques Merle, Serge Planton, Bernard Pouyaud, Gilles Ramstein, Bernard Seguin, Bruno Voituriez.
Avec la participation d’Alain Juppé et de Michel Rocard.


336 pages (15,4x20,5) – 18 €

Contact presse :
Brigitte Liot – ligne directe : 01 60 66 26 44 / portable : 06 32 75 79 81
b.liot@free.fr

le cherche midi
23 rue du Cherche-Midi 75006 PARIS
Téléphone 01 42 22 71 20 - Télécopie 01 45 44 08 38
www.cherche-midi.com